Ce truc qui vous anime

Depuis quelques temps, je recherche de plus en plus à assister à des concerts en live dans des endroits feutrés et intimistes. J’aime observer les musiciens et les chanteurs, sentir la connexion entre eux. Ils ont tous en commun ce « truc » qui les anime. La (bonne) musique a ce don de communiquer universellement quelque chose. Elle réunit des gens de toute nationalité, de tout milieu social, qui ne se seraient peut-être jamais rencontré autrement.

La musique est bénéfique, elle procure du plaisir et elle est pour moi un moyen d’élévation de la conscience. Quand on en joue, on ressent chaque note dans les veines. Dans le chant, se sont les paroles qui font echo en nous et nous transportent au-delà du monde matérialiste dans lequel nous vivons. C’est un état de flow atteignable sans drogues et ça m’a toujours fascinée.

Quand on m’a demandé ce que je souhaitais recevoir pour mes 32 ans, j’ai répondu : des cours de piano ! Pas de bijoux, pas de sacs à main, pas d’énième accessoire ou produit de beauté. Juste une contribution à mon rêve. J’ai décidé que moi aussi je pouvais m’enrichir de ce talent. A 32 ans, oui parfaitement. J’ai voulu réaliser un rêve de gamine : jouer d’un instrument. Vers mes 10 ans j’avais plus ou moins pianoté sur un synthétiseur et pris quelques cours particuliers, mais c’est tout. Je partais presque de zéro niveau solfège. C’est en mai 2016 que j’ai commencé mes leçons dans une école de musique et un tas de défis m’attendaient : garder la motivation, trouver le temps pour pratiquer, mémoriser toutes les bases du solfège, coordonner mes mains, mes yeux, mes pieds, travailler ma mémoire, comprendre les rythmes et j’en passe. Tout ça au milieu de ma vie professionnelle et familiale.

Passer ses journées à juste gérer son quotidien, à trouver un équilibre entre tout ce que l’on exige de nous, c’est déjà beaucoup. Et c’est OK si vous y arrivez et que vous le faites bien. Bravo. Vraiment.

Moi j’ai toujours eu besoin de me bousculer. C’est dans mes veines. Il me faut un truc qui me remue les entrailles. Un truc qui anime mon coeur même si en même temps ça me demande beaucoup d’énergie et que ça me fait peur. Je vis sans cesse entre la tension de ce que j’ai déjà accompli et de ce que je n’ai pas encore réalisé. Et ça me donne une énergie incroyable.

J’ai décidé de ne pas adopter la déception comme style de vie.  Je ne veux pas arrêter de rêver par peur de ne pas y arriver, d’être ridicule, de me casser la gueule, d’être déçue, ou que sais-je, il y a tellement de limitations que l’on peut s’infliger.

Une fois les peurs levées, c’est incroyable d’avoir un rêve, ça donne de l’élan. Et si vous essayiez vous aussi ? Qu’avez-vous envie de créer, d’apprendre ? Qu’est-ce qui vous inspire ? De quoi voulez-vous vous nourrir émotionnellement, intellectuellement ?

Je vous laisse à vos réflexions. Créez-vous un espace relaxant, prenez un cahier, un crayon et questionnez-vous si ce n’est pas déjà fait.

Je vous offre ces quelques notes, encore bancales, mais jouées avec l’envie profonde d’inspirer ceux qui ne croient pas en eux, ni en leurs rêves.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s