Latte art, la beauté de l’éphémère

Il y a quelques semaines, j’ai découvert un charmant café atypique au centre ville de Neuchâtel, en Suisse, le CofteArt. Un décor chaleureux sur deux étages, du bois, du bio, des chocolats et des confiseries locales, du café et du thé, le tout est réuni pour que l’on passe un bon après-midi à bavarder avec des amis.

J’ai commandé un Cappuccino « Emotion ». Un café nappé d’une mousse de lait sur laquelle les baristas s’adonnent au latte art, l’art de sculpter des formes de toutes sortes sur cette mousse délicate. Ce breuvage italien était accompagné d’une petite boule de chocolat noir suisse, accrochée au bout d’un pic en bois pour que l’on puisse la croquer toute seule ou la faire fondre délicatement dans le café pour ensuite déguster un « chococcino ».

Toute cette belle mise en scène m’a fait penser au caractère éphémère, bref et transitoire des choses, des moments et de la vie. J’ai lu un jour le texte d’un Monsieur prénommé Léo Babauta, « The painful beauty of Impermanence », où il nous fait comprendre comme il est important d’apprécier le moment présent, aussi bref soit-il. Comme les fleurs de cerisiers qui tombent après leur fleuraison. Saurions-nous autant les admirer si elles duraient éternellement ? Comme les jolis dessins éphémères du latte art, la vie est faite d’une succession d’instants présents à apprécier à leur juste valeur.

Pourtant il est parfois difficile d’accepter le caractère éphémère des choses, de la réalité. Nous sommes souvent frustrés parce que nous n’avons pas réussi à faire ce que nous avions prévu. Oui la vie est inattendue, incontrôlable, elle change, elle varie. Nous avons le choix d’accepter cette réalité incontrôlable en trouvant un autre plan sur le moment et en acceptant ce qui arrive, en nous ajustant, plutôt que d’être frustrés et nous mettre en colère.

Apprécier la nature éphémère des choses comme faisant partie de la vie n’est pas une chose facile. Pourtant, c’est l’impermanence des choses, l’imprévisibilité de la vie qui la rend merveilleuse. La vie est un bordel magnifique. Essayons de l’aimer comme ça. Moment par moment, comme la beauté éphémère d’un latte art.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s