Thomas d’Ansembourg – Cessez d’être gentil, soyez vrai !

S’il y a un livre de développement personnel qui devrait atterrir entre toutes les mains, je dirais que c’est celui là. Être avec les autres tout en étant soi-même est le principe expliqué dans ce très bel ouvrage sur la communication non-violente.

Ce n’est pas un livre de fiction, il ne vous transportera donc dans aucune autre histoire que la vôtre. Ce qui peut être un obstacle pour certains lecteurs qui préfèrent plutôt s’évader quand ils s’adonnent à la lecture. Il y a pourtant urgence à être davantage conscients de notre manière de penser et d’agir.

Le message de ce livre n’est autre que de nous apprendre à mieux nous écouter, nous exprimer avec authenticité et bienveillance, en se respectant soi-même et en respectant les autres. Thomas d’Ansembourg est un spécialiste de la communication non-violente et vous trouverez une multitude de vidéos de lui sur Youtube. Je vous conseille fortement de vous enrichir de son expertise si vous avez du mal à dire non ou à exprimer vos réels sentiments aux autres en temps voulu, plutôt que de les garder en vous et exploser d’un coup quand la pression est trop forte.

A l’aide d’exemples plutôt convaincants, il illustre différentes situations de la vie de tous les jours, familiale, amicale ou professionnelle, pour nous montrer qu’une autre façon de communiquer existe.

Les 4 grands principes de la communication non-violente sont ceux-ci :

  1. Observer sans juger
  2. Exprimer son ressenti
  3. Exprimer ses besoins
  4. Formuler ce que l’on attend de l’autre

Dans la pratique, quand votre fils rentre de l’école et qu’il dépose son sac de sport puant dans le couloir, vous auriez plutôt tendance à lui dire :

« Pfff, tu laisses encore traîner ton sac dans le couloir ! Il pue et j’en ai marre de tout ramasser derrière toi ! Va le ranger tout de suite ! »

Ce qui va probablement déclencher un comportement aussi agressif que le vôtre chez votre fils. En communication non-violente, le phrase serait plutôt formulée ainsi :

« Jean (prénom fictif), je vois que tu as déposé ton sac de sport dans le couloir. Je ne me sens pas à l’aise avec cette odeur de transpiration, j’aurais besoin que mes efforts pour maintenir la maison propre soient respectés, est-ce que tu pourrais m’aider en mettant ton linge au sale s’il te plaît ? »

Avec une demande formulée ainsi, ne seriez-vous pas motivé de ranger votre sac, vous ? On se sent respecté et concerné, moi j’accéderai volontiers à cette demande !

Bien sûr cela demande une certaine pratique pour l’intégrer dans le langage courant, pour effacer ses anciennes habitudes. Parce que ce n’est pas très naturel de s’exprimer en ressenti et en besoin, bien évidemment.

C’est un livre utile, qui nous ouvre les yeux, qui nous fait du bien et qui nous fait réfléchir sur notre rapport aux autres. Souvent nous portons un masque pour plaire, alors que rester soi-même, en y mettant quelques formes, serait plus bénéfique pour tout le monde.

Il est disponible dans différents formats : papier, numérique, audio. Que vous soyez un lecteur confirmé ou débutant, il est très accessible et pas soporifique. N’hésitez pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s