4 minutes – film de Chris Kraus

4 minutes, c’est l’histoire d’une jeune détenue, Jenny, au monde intérieur torturé mais dotée d’un talent hors norme pour le piano.

Jenny a été accusée de meurtre (à tort) et a subi plusieurs violences durant son enfance. Elle ne supporte pas qu’on la touche, elle est agressive et violente. Son comportement insolent va presque dissuader Traude Krüger, qui donne des leçons de piano dans la prison où Jenny est incarcérée, d’accepter de la prendre dans ses cours.

Traude change d’avis quand elle entend Jenny jouer un air de jazz très élaboré sur le piano de la prison. Même si pour Traude, ce n’est que de la « musique de nègre », elle reconnaît le talent extraordinaire de Jenny. La relation des deux femmes se tisse et ressemble à un duel psychologique.

La prof de piano inscrit Jenny a une audition de jeunes talents. Le parcours de la jeune pianiste pour arriver au concours occupe la partie majeure du film. Elle devra faire face à des complots, des voisines de cellules qui essayent de lui brûler les mains, des vengeances de gardes qu’elle a violenté au cours de son incarcération. Tout cela va nous tenir en haleine tout au long du drame de Chris Kraus.

18863290-jpg-c_300_300_x-f_jpg-q_x-xxyxx

Traude croit dur comme fer au talent de Jenny et, malgré qu’elle n’ait pas eu la permission de sortir Jenny de la prison le temps du concours, elle va prendre le risque de la faire sortir à la dérobée, dans le camion qui est venu chercher son piano à queue.

Jenny s’apprête à rentrer sur scène. Mais les gardiens de prison se sont aperçu de son absence et ont déjà cerné l’opéra. Traude les empêche d’arrêter le jeune fille. Elle leur demande 4 minutes, le temps qu’elle joue le morceau de Schumann qu’elles avaient préparé ensemble pour le concours.

Jenny commence à jouer Schumann. Puis s’arrête. Elle se met à jouer sa musique. Une musique déchaînée, habitée de toute sa torture et de son talent. A la fin du morceau c’est la standing ovation. Jenny fait sa révérence. La dernière, puisqu’elle se laisse ensuite emmener par les gardes.

Quel magnifique moment. Un film touchant qui nous montre à quel point il faut croire en ses talents, ne jamais abandonner, même si les autres essaient de nous menotter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s